Schéma régional d’organisation des soins (SROS)

Le Schéma régional d’organisation des soins a été initié en 1992 sur le champ de l’offre hospitalière. Il s’inscrit désormais dans le Projet régional de santé et son champ d’application a été élargi à l’offre de soins ambulatoire.

- Agrandir l'image, .JPG 104Ko (fenêtre modale)

Volet ambulatoire

Ce volet du Schéma régional d’organisation des soins a vocation à faciliter l’accès de la population aux soins dispensés par les professionnels de santé libéraux et salariés, dans le respect des orientations et priorités définies dans le Plan stratégique régional de santé.

Diagnostic

C’est dans l’offre médicale de premier et de second recours que l’on trouve en Rhône-Alpes les plus fortes disparités. La densité de médecins généralistes est plus forte dans l’Est et plus faible dans le Nord. La densité de spécialistes est également très forte dans l’Est et le Centre, et nettement plus faible dans le Nord, l’Ouest et le Sud.

Si la région Rhône-Alpes conserve encore une couverture médicale enviable au regard d’autres régions du territoire national, plusieurs facteurs viennent fragiliser l’avenir et s’ajouter aux importantes disparités entre territoires constatées :

  • cessation d’activité anticipée ;
  • installation tardive des jeunes médecins généralistes.

L’écart entre les entrants et les sortants s’accroît. Le retard à l’installation s’explique par le sentiment d’insécurité, la peur de l’isolement et une nouvelle manière de concevoir l’exercice professionnel.

Les publics

Les Rhônalpins et la population touristique

Objectifs

  • Assurer pour toutes les populations la continuité et la permanence des soins ambulatoires.
  • Attirer des jeunes vers les métiers de la santé de premier recours.
  • Améliorer les conditions d’exercice des professionnels de santé.
  • Faciliter les coopérations interprofessionnelles et transferts de compétences.
  • Favoriser l’exercice regroupé : maisons de santé pluriprofessionnelles, centres de santé, pôles de santé.

Volet hospitalier

Obligatoire et opposable, ce volet a été construit autour de 20 fiches thématiques (ou activités soumises à autorisation) comportant un bilan, un plan d’action, un schéma cible d’organisation des soins et des indicateurs de suivi. Il précise également, par territoire de santé, les modalités de mise en œuvre des schémas cibles décrits dans les différents volets thématiques.

Diagnostic

Les taux régionaux d’équipement sont voisins des taux nationaux. Les territoires de santé Centre et Ouest possèdent les densités de lits les plus élevées et le territoire de santé Nord les plus basses, sauf en soins de suite et de réadaptation. Le territoire de santé Est possède une densité de lits proche de celles des territoires Centre et Ouest, mais répartie sur de nombreux établissements. Le Centre est le territoire de santé le plus attractif (16 % de séjours d’habitants hors ce territoire) et attire principale- ment des habitants des territoires de santé Nord (25,5 %) et Sud (8 %).

Les publics

Les Rhônalpins et la population touristique

Objectifs

  • Participer activement à deux des enjeux du Plan stratégique régional de santé : la lutte contre les inégalités territoriales et sociales dans l’accès à la santé, et l’amélioration du parcours de vie des personnes âgées, des personnes handicapées et des patients atteints de maladies chroniques.
  • Contribuer aux actions transversales, particulièrement à celles de l’axe 2