Priorité 14 : Développer l’offre de soins de rétablissement permettant à une personne atteinte dans ses capacités mentales de parvenir au plus grand niveau d’autonomie possible

- Agrandir l'image, .JPG 147Ko (fenêtre modale)

Pourquoi cette priorité ?

La multiplicité des acteurs intervenant auprès de ces personnes, conjuguée à une connaissance inégale de leurs besoins spécifiques, rendent difficiles la construction et le déroulement du parcours de vie des personnes atteintes de handicap psychique. De ce fait, l’amélioration de leur qualité de vie implique d’une part une très bonne coordination des acteurs intervenant auprès d’elles, et d’autre part l’élaboration d’une culture commune entre les acteurs des champs sanitaire, médico-social et social, à l’écoute des besoins des personnes atteintes par la maladie mentale.

10 000 personnes par an sont admises en affection de longue durée pour troubles mentaux

Objectifs

  • Éviter les ruptures de soins et d’accompagnement ainsi que les hospitalisations inadaptées.
  • Permettre à l’ensemble des acteurs des champs médico-social, sanitaire et social - dans le respect du secret médical - de disposer de toutes les informations touchant à la personne en situation de handicap afin d’assurer la continuité des soins et de fluidifier son parcours.
  • Mettre à la disposition des Maisons départe- mentales des personnes handicapées, des informations complémentaires pour une meilleure orientation de la personne en situation de handicap.

18 500 admissions par an en affection de longue durée pour diabète