Priorités 15 et 16 : Maladies neuro et cardiovasculaires et diabète : facteurs de risques et complications

- Agrandir l'image, .JPG 58Ko (fenêtre modale)

Les priorités 15 et 16 sont regroupées, en raison d’actions communes.

Pourquoi cette priorité ?

Les affections cardio-vasculaires occupent une place prépondérante dans la mortalité et la morbidité. La prévalence de ces affections est liée à des facteurs de risque multiples, parmi lesquels un certain nombre sont de type comportemental : hygiène alimentaire, sédentarité, consommation de tabac et d’alcool notamment. Par ailleurs, les affections cardio-vasculaires et le diabète non insulinodépendant sont forte- ment imbriqués. Le diabète multiplie par 2,3 le risque cardio-vasculaire, et les trois quarts des diabétiques meurent d’une maladie cardio- vasculaire. La prévalence du diabète est très fortement liée au profil socio-économique des populations. La prévention, dans son volet nutritionnel et d’acquisition de comportement.

13000 décès annuels par maladies cardio-vasculaires

Objectifs

  • Améliorer l’environnement alimentaire et promouvoir un environnement favorable à l’activité physique des populations en situation de précarité, et ainsi encourager les comportements favorables à la santé.
  • Poursuivre et renforcer la promotion des outils existants pour réduire les consommations à risque auprès des publics repérés comme vulnérables vis-à-vis des addictions.
  • Développer des actions de dépistage des facteurs de risque des pathologies neuro et cardio-vasculaires dans les populations présentant des facteurs de risque.
  • Encourager les patients atteints de maladies chroniques à être acteurs de leur santé en facilitant l’accès aux programmes d’éducation thérapeutique et en développant l’autosurveillance.
  • Améliorer la coordination de la prise en charge d’une maladie chronique : le diabète de type 2.
  • Poursuivre l’effort de prise en charge globale et pluridisciplinaire en addictologie en renforçant l’articulation entre les structures médico-sociales, sanitaires et ambulatoires.

Partenaires

  • 15 communes adhérentes à la charte des villes actives du Plan national nutrition
  • Collectivités territoriales…