Diagnostic de la Santé en Rhône-Alpes

Cette étude s’inscrit dans le cadre du processus d’élaboration du plan régional stratégique de santé (PSRS). Elle participe au travail d’état des lieux visant l’évaluation des besoins de soins et l’analyse de l’offre.

- Agrandir l'image, .JPG 83Ko (fenêtre modale)

Le présent travail repose également sur une analyse d’indicateurs quantitatifs et constitue un outil d’aide à la planification pour aider à l’identification des grands objectifs du Plan stratégique régional de santé. Ses objectifs sont les suivants :

  • rappeler le poids des différentes problématiques en termes d’état de santé (mortalité, morbidité, comportements) mais aussi de handicap et de perte d’autonomie en en soulignant autant que possible les évolutions ;
  • comparer la situation rhônalpine à la situation nationale et aux autres régions pour aider à en repérer les éventuelles spécificités ;
  • décrire la situation des 5 territoires de santé arrêtés par l’ARS en octobre 2010 ;
  • illustrer au travers de quelques indicateurs déclinés géographiquement à un échelon local (cantons, codes postaux, communes) les disparités de santé.

Les plans stratégiques régionaux de santé doivent être déclinés selon 5 grands domaines : périnatalité et petite enfance, santé mentale et addictions (incluant la santé des jeunes), maladies chroniques, handicap et vieillissement, risques sanitaires. Le présent rapport suit le même schéma à deux différences près : la question de la santé des jeunes fait l’objet d’un chapitre spécifique (même si certains éléments sont repris dans le chapitre santé mentale et addictions) et le domaine « risques sanitaires » traité par ailleurs et plus difficile à aborder avec cette démarche d’observation n’est pas intégré dans le document. Le chapitre « situation générale » qui ouvre le rapport présente quelques éléments transversaux.

Ce travail n’a pas pour ambition d’être exhaustif et de balayer l’ensemble des questions de santé. Il s’agit plus d’identifier les grands enjeux régionaux sur les domaines suscités. De plus l’approche développée ici est uniquement quantitative et ne peut aborder que les thématiques où des systèmes d’information statistique en permettent une observation chiffrée.