Natural Sleeping Pill »Recherche en comptant les moutons


Dernière mise à jour le

La découverte d'un déficit en hypocrétine ou en orexine chez les personnes atteintes de narcolepsie indique que le neuropeptide hypothalamique remplit une fonction majeure dans la régulation et le maintien du sommeil ou des états de veille avec l'homéostasie énergétique.

Le neuropeptide hypothalamique peut être particulièrement important pour la stabilisation des états comportementaux puisque le principal symptôme de la narcolepsie est l’instabilité de chaque état comportemental, entraînant une fragmentation du sommeil ou de la veille. Les systèmes afférents et efférents des neurones d'orexine indiquent qu'il existe des interactions entre les cellules et les centres sommeil / éveil ou d'éveil du tronc cérébral, ainsi que des centres d'alimentation essentiels au sein de l'hypothalamus.

Vue d'ensemble

Des études montrent que l'acétylcholine et les monoamines assument la régulation des neurones à l'orexine, ainsi que des signaux métaboliques tels que la ghréline, le glucose et la leptine. Par conséquent, les neurones orexin consistent en des interactions fonctionnelles vitales avec des centres cholinergiques ou monoaminergiques et des voies d'alimentation hypothalamiques et constituent un lien crucial entre les mécanismes centraux responsables de la coordination du sommeil et de la veille, ainsi que des comportements motivés tels que la recherche d'un équilibre alimentaire et énergétique.

Impact de la carence en orexine sur le sommeil

  • Un déficit de signalisation en orexine entraîne un trouble du sommeil chez les rongeurs, les chiens et les humains. Ce trouble est caractérisé par une somnolence diurne excessive et une perte temporaire du tonus musculaire ou de la cataplexie.
  • Plusieurs approches incluant des études neuroanatomiques, pharmacologiques, électrophysiologiques et génétiques moléculaires suggèrent que les orexines jouent un rôle essentiel dans le maintien de la veille en régulant la fonction des neurones cholinergiques et monoaminergiques associés à la régulation de la veille.
  • Des progrès récents ont été réalisés dans le but de comprendre comment orexins contrôle le sommeil et l'état de veille et prévient les troubles du sommeil liés à la narcolepsie.

À la découverte d'Orexin

L'orexine est également appelée hypocrétine, un neuropeptide qui agit en régulant l'appétit, l'excitation et la veille. La forme la plus répandue de narcolepsie caractérisée par la cataplexie résulte d'un manque d'orexine dans le cerveau lorsque les cellules qui la produisent sont détruites.

  • Les neurones qui produisent l'orexine dans le cerveau humain sont principalement situés dans l'hypothalamus latéral et dans la zone péri-nerveuse. Celles-ci sont largement projetées dans l'ensemble du système nerveux central pour réguler l'alimentation, la veille et d'autres types de comportement. Les récepteurs à l'orexine et les peptides d'orexine existent sous deux formes.
  • Orexin a été découvert à la fin des années 90, à peu près au même moment, par deux groupes de chercheurs indépendants qui observaient le cerveau du rat. L’un des groupes lui a donné le nom «orexine», dérivé du terme grec «appétit», tandis que l’autre groupe a choisi de le nommer «hypocrétine» car l’hypothalamus le produit et ressemble légèrement à un autre peptide appelé sécrétine. Il est maintenant pratiquement nécessaire d'utiliser ces deux termes car l'hypocrétine fait référence à des produits génétiques, tandis que l'orexine fait référence à des produits protéiques. Une forte similitude entre le système orexine dans le cerveau humain et le cerveau de rat a été observée.
  • À la fin des années 90, la découverte d'hypocrétine ou d'orexine avait été rapportée à peu près au même moment. La découverte de l'hypocrétine ou du système d'hypocrétine a été rapportée lorsqu'il a été signalé que la découverte du système de l'orexine reflétait l'activité stimulant l'appétit ou orexigène des peptides. Dans le document décrivant les neuropeptides, la découverte de récepteurs à l'orexine a également été rapportée.

Les deux groupes de chercheurs ont abordé leurs découvertes différemment. Une équipe s'est concentrée sur l'identification de nouveaux gènes dans l'hypothalamus avec la découverte rapportée de nombreux gènes dans le cerveau de rat. D'autre part, l'autre équipe était intéressée par l'étude des orexines en tant que récepteurs orphelins. La dénomination du système hypocrétine et orexine reconnaît le contexte historique de sa découverte.

Fonction du système Orexin

Le système orexin a d'abord été suggéré comme étant principalement impliqué dans la stimulation de la prise de nourriture selon la découverte que l'administration centrale de A et B provoquait une augmentation de la prise de nourriture. De plus, il module la fonction viscérale, régule la dépense d'énergie et stimule la veille.

Obésité

L'obésité chez les souris knock-out a été attribuée à l'incapacité de différencier les préadipocytes bruns en tissu adipeux brun. Par la suite, cela réduit la thermogenèse du tissu adipeux brun. La restauration de la différenciation du tissu adipeux brun dans le mica peut être réalisée par le biais d'injections d'orexine.

La carence en orexine est également associée à un trouble du sommeil appelé narcolepsie. De plus, les personnes narcoleptiques sont plus susceptibles d'être obèses. Par conséquent, l'obésité chez une personne narcoleptique peut être le résultat d'un déficit en orexine qui entraîne une dépense énergétique et une thermogenèse altérées.

Vigilance

  • Orexin semble favoriser la veille. Des études menées récemment montrent que l'intégration de la dette de sommeil, des effets circadiens et métaboliques pour déterminer si les animaux doivent être éveillés, actifs ou endormis est un rôle crucial du système.
  • Les neurones à Orexin excitent fortement divers noyaux du cerveau et jouent un rôle vital dans l’éveil comprenant les systèmes acétylcholine, histamine, noradrénaline et dopamine et semblent jouer un rôle essentiel dans la stabilisation du sommeil et de l’éveil.
  • La découverte d'un récepteur de l'orexine muté à l'origine du trouble du sommeil narcolepsie chez le chien indique un rôle clé du système dans la régulation du sommeil. L'absence du gène de l'orexine chez les souris knock-out était également liée à la narcolepsie. La transition rapide et fréquente entre l’éveil et le sommeil chez ces souris présente de nombreux symptômes de narcolepsie. Les chercheurs ont utilisé ce modèle animal pour étudier la maladie.

Narcolepsie

La narcolepsie conduit à la cataplexie, à une perte de tonus musculaire en réponse à des émotions généralement positives et fortes, à une incapacité à consolider le sommeil la nuit et à une veille le jour. La narcolepsie est présente chez les chiens n'ayant pas de récepteur fonctionnel de l'ortexine, tandis que les personnes et les animaux dépourvus du neuropeptide d'orexine présentent également une narcolepsie.

  • L'administration centrale d'orexine A favorise fortement la veille, provoque une forte augmentation de la dépense énergétique et augmente la locomotion et la température corporelle. La privation de sommeil augmente également la transmission de l'orexine A. Le système orexin peut donc être plus essentiel pour réguler les dépenses énergétiques que les apports alimentaires.
  • Les patients narcoleptiques présentant un déficit en orexine ont une obésité accrue au lieu d’un IMC réduit, puisqu’on s’attendait à ce que orexine soit un peptide qui stimule principalement l’appétit.
  • Une autre indication de la narcolepsie causant une carence en orexine est que les singes sont privés de sommeil pendant plusieurs heures et que le système neurochimique leur est injecté atténue les difficultés cognitives normalement associées à une grande quantité de privation ou de perte de sommeil.

La narcolepsie chez l’homme est liée à un variant du complexe antigène leucocytaire humain spécifié. En plus de la variante, les personnes narcoleptiques présentent également une mutation du récepteur des lymphocytes T. Ensemble, ces anomalies génétiques poussent le système immunitaire à attaquer et à tuer les neurones essentiels de l'orexine. L'absence de neurones produisant de l'orexine chez les personnes narcoleptiques peut résulter d'une maladie auto-immune.

La prise de nourriture

Orexin augmente les fringales et a une corrélation avec la fonction des éléments qui favorisent sa production. Il a également été démontré que le système orexin augmentait la taille des repas en raison de la suppression de la réponse inhibitrice après ingestion. Certaines études suggèrent cependant que les effets stimulants de l'orexin sur l'alimentation pourraient être causés par une excitation génétique qui n'augmente pas nécessairement l'apport alimentaire global.

  • Les résultats indiquent que l'hyperglycémie qui survient chez les souris en raison d'un régime alimentaire riche en graisses entraîne une réduction de la signalisation du récepteur 2 de l'orexine et que les récepteurs de l'orexine pourraient constituer une cible thérapeutique à l'avenir. Les cellules adipeuses produisent l'hormone de leptine qui sert de mesure interne à long terme de l'état énergétique. L'estomac sécrète de la ghréline en tant que facteur à court terme avant un repas prévu et favorise la prise de nourriture de manière significative.
  • Des études récentes montrent que les cellules productrices d'orexine ont été inhibées par la leptine via la voie des récepteurs et sont activées par l'hypoglycémie et la ghréline.
  • Des allégations selon lesquelles l'orexin est un lien important entre la régulation du sommeil et les métabolismes ont été avancées au fil des ans. Cette relation est suspectée depuis longtemps sur la base d'observations concernant des rongeurs privés de sommeil à long terme et d'une augmentation considérable de leur métabolisme énergétique et de leur consommation alimentaire et de leurs effets mortels à long terme.

Privation de sommeil et énergie

entraîne par la suite un manque d'énergie. De nombreuses personnes utilisent des aliments riches en graisses et en glucides pour compenser ce manque d'énergie, ce qui peut finalement entraîner une prise de poids et une mauvaise santé.

Les acides aminés sont d'autres nutriments alimentaires qui peuvent également activer les neurones orexine. Ils peuvent supprimer la réponse glycémique des neurones orexine au niveau de la concentration psychique, ce qui provoque la perte de l'équilibre énergétique maintenu par l'orexine de son cycle habituel.

Dépendance

La première série de recherches qui a été menée montre que les inhibiteurs de l'orexine peuvent potentiellement traiter la dépendance à l'alcool, aux opioïdes et à la cocaïne. Par exemple, les rats de laboratoire auxquels on a administré des médicaments qui ciblent le système orexine perdent leur intérêt pour l’alcool lorsqu’ils y ont un accès illimité pendant les expériences. Les résultats des études menées pour évaluer l'implication de l'orexine dans la dépendance à la nicotine ont été mitigés.

Lipogenèse

  • L'orexine A a démontré un impact direct sur le métabolisme des lipides. L'absorption du glucose est stimulée dans les adipocytes et le stockage de l'absorption d'énergie accrue se fait sous forme de lipides. Par conséquent, l'orexine A augmente la lipogenèse, inhibe la lipolyse et stimule la sécrétion d'adiponectine. Le lien entre le métabolisme lipidique et l'orexine A est relativement nouveau et continue d'être étudié.
  • L'obésité chez les souris knock-out est associée à une altération de la thermogenèse.

Ambiance

Des taux élevés d’exexexine A ont été associés au bonheur chez l’homme, alors que des taux faibles sont liés à la tristesse. Les résultats suggèrent que l'augmentation des taux d'orexine A peut élever l'humeur en tant que solution de traitement possible ou de troubles tels que la dépression.

Considérations cliniques

Le système hypocrétine et orexine est une cible pour le traitement de l’insomnie qui bloque les récepteurs de l’orexine. Des essais cliniques ont été enregistrés pour l'utilisation de ce type de médicament chez les personnes ayant une dépendance à la cocaïne.

Augmentation de l'orexine

L'orexine ou l'hypocrétine contrôlent les habitudes de sommeil et peuvent affecter votre métabolisme ainsi que votre capacité à perdre du poids. Lorsque votre corps ne produit pas une quantité suffisante d'orexin, vous pouvez modifier votre alimentation en consommant moins de glucides et de sucre, par exemple. . Il est également conseillé de prendre soin de votre corps en perdant du poids et en faisant de l'exercice pour augmenter naturellement le taux d'orexin.

Consommer des aliments fermentés

Consommer des aliments fermentés tels que des cornichons et de la choucroute peut aider à augmenter la production d'orexin. Les aliments fermentés constitués d'acide lactique et produisant de l'acide lactique peuvent inhiber la production de glucose, ce qui réduit la production d'orexine. Consommer plus d'aliments fermentés peut être utile pour augmenter la production d'orexine.

Réduire les glucides et le sucre

Lorsque vous mangez des glucides et du sucre, votre corps les transforme en glucose. Selon les recherches, l'augmentation du taux de glucose empêche la production d'orexine. Manger moins de glucides et de sucre donne à votre corps l'occasion de produire une plus grande quantité d'orexin, ce qui peut favoriser la perte de poids ou augmenter votre énergie.

Vous pouvez réduire votre consommation de glucides en évitant les féculents tels que les pommes de terre, les pâtes et le pain. Évitez les aliments riches en sucre. Plusieurs aliments transformés contiennent du sucre ajouté et il est important de vérifier les informations nutritionnelles et les faits.

Jeûne

Le jeûne intermittent peut augmenter vos niveaux d'orexin. Cela implique de jeûner un nombre important d'heures pendant la journée et de terminer la journée avec un grand repas nutritif. Si cette approche vous fait sentir moins bien, reprenez immédiatement vos habitudes alimentaires habituelles et identifiez les autres changements alimentaires que vous pouvez mettre en œuvre pour augmenter les niveaux d'orexin.

Des médicaments

Consultez votre médecin au sujet des médicaments. Si votre médecin constate que vous avez de faibles taux d’exexine, certains médicaments peuvent être prescrits pour aider votre corps à stimuler la production d’exexine. Si les taux d'orexine sont liés à la narcolepsie, votre médecin peut vous prescrire une substance contrôlée que vous devez prendre pour éviter le surdosage.

L'orexine A peut également être prescrite pour augmenter les taux d'ortexine. Le médicament est administré en fonction de vos niveaux et est généralement administré par injection ou par le nez. Les suppléments d'oméga-3 peuvent aider à augmenter les niveaux d'orexine chez les personnes qui ne sont pas narcoleptiques.

Autres options pour augmenter l'orexine

Il existe des moyens médicalement non prouvés pour augmenter les taux d'orexin en ligne, mais il est conseillé de parler à votre médecin avant de rien essayer. Consultez votre médecin à propos des suppléments d'oméga-3 et du dosage approprié.

Exercice

L'augmentation de votre acidification sanguine peut augmenter vos niveaux de orexine. L'un des moyens simples et efficaces d'y parvenir consiste à faire de l'exercice. L'exercice régulier est bon pour la santé globale et pour augmenter les niveaux d'orexin.

Perte de poids

La leptine peut inhiber la production d'orexine. Comme elle est produite par les tissus adipeux du corps, la perte de poids peut réduire la quantité de leptine produite par le corps. Demandez à votre médecin ou à votre nutritionniste de vous informer sur les techniques de perte de poids saine. Ils peuvent vous informer sur des aspects tels que les différents types d'exercices et la quantité de calories que vous devriez consommer quotidiennement.

Le contrôle des portions est l’un des meilleurs moyens de perdre du poids. Un nutritionniste qualifié peut vous donner un aperçu des portions idéales et de leur apparence. Par exemple, plutôt que 2 portions ou plus de chaque repas, il peut vous être conseillé de vous en tenir à une.

Lumière brillante

Ce type de thérapie peut aider à stimuler naturellement la production d’orexine. Cela implique de rester assis à côté d'une lumière vive pendant plusieurs heures chaque jour. Vous constaterez peut-être que vous vous sentez moins fatigué. Les appareils sont disponibles en ligne chez divers détaillants.

Surveiller vos habitudes de sommeil

Tout le monde est susceptible de se sentir fatigué ou épuisé de temps en temps. Cependant, votre taux d’orexin peut être faible si vous êtes fatigué ou si vous vous sentez somnolent et que vous vous endormez parfois au cours de la journée. De faibles niveaux d’orexine peuvent entraîner un trouble appelé narcolepsie. Consultez votre médecin si vous vous sentez excessivement somnolent pendant la journée.

Appétit

De faibles niveaux d’orexin peuvent modifier la quantité d’appétit que vous mangez. Si vous avez du mal à contrôler la quantité de nourriture que vous mangez ou si vous avez faim tout le temps, vos niveaux d’orexine peuvent en être la cause.

Libido

Un autre signe de faible taux d'orexine est le manque d'intérêt sexuel ou une faible libido. Si vous remarquez un changement radical qui affecte votre libido, vos taux d’orexin peuvent avoir baissé.

Fidgeting

Le fait de palpiter beaucoup peut être un autre symptôme de faibles niveaux d'orexin. Vous pouvez demander à une autre personne de noter la fréquence de vos agitations, car vous ne le remarquerez peut-être pas toujours.

Aspects de la narcolepsie

La narcolepsie est un type de trouble du sommeil caractérisé par des hallucinations. paralysie du sommeil, somnolence excessive et cataplexie (perte totale ou partielle du contrôle musculaire qui est généralement déclenchée par des émotions fortes comme le rire) dans certains cas.

  • Les personnes atteintes de narcolepsie se sentent extrêmement somnolentes pendant la journée et risquent de s'endormir involontairement au cours d'activités normales. La limite typique entre être endormi et éveillé est floue dans la narcolepsie. Cela signifie que les caractéristiques du sommeil peuvent apparaître lorsque la personne est éveillée. Par exemple, la cataplexie comprend la paralysie musculaire qui survient pendant le sommeil paradoxal pendant les heures de réveil. La cataplexie entraîne une perte de tonus musculaire qui se traduit par une faiblesse du tronc, des jambes ou des bras ou par une mâchoire relâchée. Les personnes atteintes de narcolepsie peuvent également être paralysées et avoir des hallucinations en se réveillant ou s’endormir, ainsi que de violents cauchemars et des troubles du sommeil la nuit.
  • La narcolepsie caractérisée par la cataplexie résulte d'une perte de substance chimique dans le cerveau appelée orexine ou hypocrétine. Ce produit chimique agit sur les systèmes d'alerte du cerveau pour réguler le cycle veille-sommeil et maintenir les gens éveillés. Avec la narcolepsie, les cellules responsables de la production d’hypocrétine (située dans la région de l’hypothalamus) sont complètement détruites ou endommagées.
  • Les personnes ont du mal à rester éveillées sans hypocrétine et peuvent également subir une perturbation du cycle veille-sommeil. Bien que la maladie ne soit pas vraiment guérie, les traitements comportementaux et les médicaments peuvent aider à atténuer les symptômes chez les individus afin de leur permettre de mener une vie productive et normale.
  • La narcolepsie peut être diagnostiquée par un examen physique, des études du sommeil et l’analyse des antécédents médicaux de la personne. Si vous souffrez de narcolepsie, la combinaison de changements comportementaux et de médicaments est considérée comme le traitement le plus efficace.

Groupes de soutien

Les personnes chez qui on a diagnostiqué la maladie sont invitées à demander conseil auprès de groupes de soutien et de réseaux éducatifs. Obtenir un diagnostic de narcolepsie et traiter les symptômes peut être un défi et le grand public ne comprend pas parfaitement le trouble. Il est toujours utile d'avoir accès au soutien d'autres personnes atteintes du trouble et de se familiariser avec les meilleures pratiques.

Cycle veille-sommeil

  • La narcolepsie est le désordre numérologique qui affecte la façon dont le sommeil et la veille sont contrôlés. Les personnes atteintes de narcolepsie présentent des épisodes de sommeil incontrôlables, intermittents, pendant la journée et une somnolence diurne excessive. Les crises soudaines de sommeil peuvent survenir pendant toute activité et à tout moment de la journée.
  • Dans un cycle de sommeil normal, nous commençons par entrer dans les premiers stades du sommeil qui sont suivis par des stades plus profonds du sommeil et finalement par du sommeil paradoxal ou par mouvements oculaires rapides. Pour les personnes qui souffrent de ce trouble, le sommeil paradoxal se produit presque immédiatement au cours du cycle de sommeil et périodiquement également pendant les heures de réveil.
  • Dans le sommeil paradoxal, on peut faire l'expérience d'une paralysie musculaire et de rêves, ce qui donne un aperçu des symptômes de la narcolepsie. La maladie peut devenir apparente pratiquement à tout âge et, dans les cas où elle n’est pas diagnostiquée, elle n’est pas traitée.

Causes de la narcolepsie

Les scientifiques ont fait des progrès significatifs dans la découverte des gènes fortement liés au désordre. Les gènes contrôlent la production chimique dans le cerveau qui affecte les cycles veille-sommeil. De nombreux experts considèrent la narcolepsie comme le résultat d'une déficience dans la production d'hypocrétine ou d'orexine par le cerveau.

De plus, les chercheurs ont découvert des anomalies dans les différentes parties du cerveau impliquées dans le contrôle du sommeil paradoxal. Les anomalies peuvent contribuer au développement des symptômes. Les experts estiment que la narcolepsie est constituée de nombreux facteurs qui interagissent et provoquent des perturbations du sommeil paradoxal et un dysfonctionnement neurologique.

Symptômes

Les symptômes de la narcolepsie sont les suivants:

  • Somnolence diurne excessive – En règle générale, une somnolence diurne excessive perturbe les activités normales tous les jours, que la personne atteinte de narcolepsie dorme suffisamment ou pas la nuit. Les personnes souffrant de somnolence diurne excessive signalent souvent un épuisement extrême, une humeur dépressive, des défaillances de la mémoire, un manque de concentration et d’énergie ou un trouble mental.
  • Cataplexie – Cela implique généralement une perte de tonus musculaire qui provoque un sentiment de faiblesse et une perte de contrôle musculaire volontaire. Cela peut entraîner des symptômes allant de l'effondrement complet du corps à des troubles de la parole, en fonction des muscles impliqués. Il est généralement déclenché par une émotion intense comme la colère, le rire ou la surprise.
  • Hallucinations – Les expériences délirantes sont généralement effrayantes et éclatantes. Le contenu est principalement visuel mais les autres sens peuvent également être impliqués. Des hallucinations peuvent accompagner le début du sommeil ou se produire au réveil.
  • Sommeil paralysé – Il s’agit de la brève incapacité de parler ou de bouger en se réveillant ou en s’endormant. Ces épisodes sont généralement temporaires et peuvent durer plusieurs minutes ou quelques secondes. Les personnes récupèrent rapidement après la fin des épisodes et ont toute la capacité de parler et de bouger.

Diagnostic

Des antécédents médicaux exhaustifs et un examen physique sont essentiels pour bien diagnostiquer la narcolepsie. Cependant, il est important de noter qu'aucun des symptômes n'est exclusif au trouble. De nombreux tests spécialisés pouvant être effectués dans un laboratoire du sommeil ou une clinique sont généralement nécessaires avant d'établir un diagnostic.

Traitement

  • Les principaux symptômes invalidants de la narcolepsie, tels que la cataplexie et la somnolence diurne excessive, peuvent être régulés par le traitement de la toxicomanie. Les stimulants d'amphétamine peuvent être utilisés pour traiter la somnolence, tandis que les antidépresseurs peuvent être envisagés pour un sommeil paradoxal anormal.
  • Les médicaments qui ont été approuvés pour la narcolepsie et qui comportent une cataplexie visent à aider les personnes à mieux dormir et à réduire leur sommeil la journée. Un traitement médical ne guérit peut-être pas complètement la narcolepsie mais il apporte une aide considérable aux patients.
  • Les changements de mode de vie tels que l’évitement des repas lourds, de la nicotine, de l’alcool et de la caféine, l’établissement d’un programme de repas et d’exercices physiques, la planification de siestes de jour et la réglementation d’un horaire de sommeil peuvent aider à réduire les symptômes.

Qui est affecté par la narcolepsie?

La narcolepsie liée au déficit en orexine est considérée comme une condition relative au taux. Il n'est pas facile de connaître le nombre ou le pourcentage exact de personnes atteintes de narcolepsie car plusieurs cas ne sont pas signalés. Cependant, les estimations montrent qu'un nombre important de personnes sont touchées.

Les hommes et les femmes sont également touchés par la maladie, bien que certaines études indiquent que la maladie pourrait être plus répandue chez les hommes. Les symptômes peuvent commencer à apparaître à l'adolescence, mais la maladie est généralement diagnostiquée à partir de 20 ans.

Gérer les symptômes d'un trouble du sommeil

Avec plus de recherches montrant que le manque d'orexin peut avoir un effet néfaste sur le cycle veille-sommeil, il est important de pouvoir traiter efficacement le trouble du sommeil et d'améliorer la qualité de vie globale. La narcolepsie se caractérise par une qualité de sommeil moindre et une perturbation de la structure du sommeil.

Les personnes atteintes de cette maladie peuvent faire l'expérience d'une paralysie musculaire de courte durée, couramment appelée cataplexie, rêves éclatants, faiblesse soudaine et somnolence diurne. La maladie ne peut être guérie, mais certains changements de mode de vie et certains médicaments peuvent gérer efficacement les symptômes.

Identifier les causes

L'une des étapes importantes pour mener une vie productive et normale en dépit d'un trouble du sommeil consiste à comprendre ce qui peut en être la cause. Divers facteurs peuvent déclencher ou causer la narcolepsie. Identifier le peut faciliter la gestion des symptômes.

Pour plusieurs personnes, le manque d'orexine (hypocrétine) dans l'organisme provoque la narcolepsie. Cela peut être le résultat d'une réponse auto-immune ou d'un problème génétique. Avec une réponse auto-immune, le corps attaque des parties du corps où l'orexine est produite. Vous pourriez peut-être augmenter l’orexine ou l’hypocrétine dans votre corps.

Améliorer les habitudes de sommeil

Comme il n’existe pas de traitement clair pour ce type particulier de trouble du sommeil, les patients sont assurés de pouvoir soulager leurs symptômes en gérant mieux les horaires de sommeil de chacun. Faites un effort pour développer de bonnes habitudes de sommeil afin de minimiser l’effondrement soudain des muscles et la somnolence diurne excessive associés à la narcolepsie.

Créer un environnement confortable

Avoir un environnement confortable dans votre chambre à coucher ou votre chambre peut être utile pour favoriser un sommeil réparateur. Vous pouvez apporter quelques modifications à votre chambre pour améliorer votre sommeil.

  • Assurez-vous que vos oreillers et votre matelas sont confortables et confortables. Si vous vous réveillez constamment avec un mal au dos ou au cou, vous devrez peut-être remplacer votre matelas ou votre oreiller.
  • Assurez-vous que tous vos draps et votre literie sont hypoallergéniques pour éviter des perturbations du sommeil.
  • Essayez de créer une frontière claire entre le sommeil et la veille. Les téléphones, les téléviseurs et les ordinateurs portables doivent idéalement être tenus à l'écart de la zone de couchage. Si vous résidez dans une zone bruyante, vous pouvez utiliser différents moyens et dispositifs pour bloquer les sons indésirables.
  • Gardez votre pièce au frais ou maintenez une température qui vous convient.
  • Vous pouvez installer des rideaux si trop de lumière traverse votre fenêtre. Les bons rideaux sont utiles si vous vous trouvez dans un lieu où les journées d'été sont longues ou s'il y a de l'éclairage public à l'extérieur. Le stress peut aggraver les symptômes d'un trouble du sommeil.

Soulager le stress

Faire un effort pour contrôler votre niveau de stress peut aider à réduire les symptômes. Vous pouvez vous impliquer dans diverses activités pour réduire le stress.

  • Exercices de respiration – Un certain nombre d'exercices de respiration visent à ralentir la fréquence cardiaque et à atténuer les symptômes physiques associés à des niveaux de stress élevés.
  • Méditer – La méditation réduit le stress en gardant vos pensées dans le moment présent. La méditation quotidienne peut atténuer les symptômes d'un trouble du sommeil.
  • Yoga- Cela permet à toutes les parties de notre corps de fonctionner ensemble et constitue un excellent moyen de vider votre esprit. Cela présente l'avantage supplémentaire d'être un type d'exercice capable de réguler votre horaire de sommeil.

Thérapie et intervention médicale

Tout type de maladie chronique peut être difficile à gérer. Les personnes qui souffrent de déséquilibres hormonaux et de troubles du sommeil peuvent développer des problèmes psychiatriques tels que l’anxiété et la dépression. Consulter un thérapeute peut être utile dans la gestion des effets émotionnels d'un trouble du sommeil. Les aspects physiques de la maladie peuvent être traités par un médecin qualifié.

Renforcement de l'Orexin

Le manque d'orexine a souvent été associé à la narcolepsie. Vous pourrez peut-être augmenter naturellement la production d’orexine en réduisant l’inflammation dans votre corps, en mangeant sainement et en faisant de l’exercice régulièrement. Pour augmenter la production de produits chimiques dans votre corps, vous pouvez notamment aller à l'extérieur, identifier les allergies alimentaires pouvant causer une inflammation, consommer des aliments fermentés et faire appel à la luminothérapie.

Ce post a-t-il été utile?

Faites-nous savoir si vous avez aimé le post. C’est la seule façon de nous améliorer.